Voilà bien un fantasme qui secoue plusieurs générations d’amateurs dans le Landerneau déessiste, comment reconnaître du premier coup d’œil une DS par rapport à une ID ?
Je ne vais pas broder plusieurs pages rébarbatives sur la chose. De toute la littérature lue sur Internet, je conseille l’excellent article du docteur Danche sur le sujet, c’est à mon goût celui qui est le plus proche de la réalité.

En complément de cet article, je peux vous dire comment on reconnaît en une seconde si on a affaire à une ID ou une DS : Ouvrez la porte conducteur et regardez la commande de frein principal. Si c’est un champignon, c’est une DS, si c’est une pédale classique, c’est une ID… ET C’EST TOUT ! Tout le reste, c’est de la littérature.
Le champignon commande un distributeur a tiroirs (DS)
La pédale commande un doseur (ID)

CHAMPIGNON

DOSEUR
L’existence des ID dépend de l’histoire de Citroën. En effet Citroën a décidé pour l’année modèle 57 d’arrêter la commercialisation de la traction. Pour ne pas perdre un part non négligeable de sa clientèle classique, que la DS rebute, il fallait absolument sortir une DS simplifiée et surtout moins cher. Et pour simplifier, Citroën a mis le paquet ! Terminé les diverses assistances hydrauliques (direction, embrayage, freins, etc…), terminé le moteur de DS, terminé la boite de vitesses à commande hydraulique, etc… avec comme cerise sur le gâteau la commercialisation de l’ID normale ! Hélas, comme le dit le vieil adage « le trop est l’ennemi du bien ». A force de trop tirer sur la camelote, l’ID normale prendra un bouillon et sera vite retiré des catalogues.

La superbe DS20 confort de mon ami Didier.
Pendant 18 ans l’ID ne cessera d’évoluer, par petites touches, pour se rapprocher de sa grande sœur la DS. Si bien que dans les années 70 il était difficile de faire la différence entre une Dsuper avec quelques options et une DS 20 confort à boite mécanique.

Voici quelques affirmations vérifiées et vérifiables :

Les ID ont toujours des chevrons chromés sur la porte de malle arrière.

Les DS ont toujours des chevrons dorés sur la porte de malle arrière.

Les ID ont toujours une boite vitesses à commande mécanique.

Les DS disposent de tous les types de boite suivant les années (hydraulique, mécanique ou automatiques).

Les ID n’ont jamais existé en version Pallas.

Les DS pouvaient être en version de Base ( ex DS 23 confort).

    Les ID n’ont jamais eu de moteur injection, ni de moteur 23.

Je vois d’ici des petits rigolos se dire : «  Ah oui ? et les breaks !!! »

Et je l’affirme haut et fort, 100% des breaks sont des DS.
Revenons dans les années cinquante au moment de la genèse des DS break. Les ingénieurs ont tout essayés pour créer un break le moins cher possible. Certains privilégiés comme moi ont pu essayer une ID berline premier modèle. Et quel constat j’en ai fais ? ça ne freine pas ! Vous imaginez à l’époque, un break chargé de 500 kg de matériel avec un système de freinage d’ID, en freinage d’urgence ? Les DS breaks ont toujours été chères car elles ont toutes été des DS. Citroën n’avait pas d’autres choix que de mettre le système hydraulique des DS sur ses breaks.
D’ailleurs les DS breaks ont toujours suivi les évolutions techniques des DS. Elles ont toujours pu avoir les équipements hydrauliques des DS, en série ou en option  (direction assistée, commande de boite hydraulique, etc…)          
               Cette belle DS 23 break a une boite hydraulique.

Pour conclure il ne faut jamais confondre « l’appellation commerciale d’une DS » et « l’appellation technique (châssis ou carte grise) d’une DS ». Exemple :

Une ID 20 F c’est une DS break à moteur 20.

Une DS 21 M ce n’est qu’une ID à moteur 21 et boite 5 avec un doseur de frein (Dsuper 5) ou une DS 21 avec le champignon et une boite mécanique !

Evidemment une rêgle ne serait pas une rêgle s'il n'y avait pas quelques exceptions, j'en connais 3, si vous en connaissez d'autres, n'hésitez pas à m'écrire.
---- Il n'y a jamais eu de DS break pallas.
----Les chevrons de coffre de toutes les DS breaks sont tous chromés.
---- Les ID anglaises  ont eu un champignon qui commandait.....un doseur!
Petit exercice pour voir si vous avez bien compris.
Regardez ces 2 belles DS, laquelle est une ID, laquelle est une DS ?
La réponse est immédiate lorsque l'on ouvre la porte du conducteur.  
Lorsque l'on ouvre la porte de cette DS marron, on remarque tout de suite la présence d'une pédale classique. Ce qui implique un système hydraulique simplifié avec un "doseur" pour la commande du frein. Il s'agit là d'une Dsuper 5 pallassisée, autrement dit, une ID à moteur 21 et boite manuelle à 5 rapports!
En revanche, en ouvrant la porte conducteur de cette DS verte, on remarque tout de suite la présence du "champignon", donc il s'agit d'une DS. En l'occurence, il s'agit ici d'une DS 23 pallas avec une boite de vitesses mécanique à 5 rapports.

PS : heureusement que je ne voulais pas broder sur le sujet !

PS (bis) : Si les breaks étaient des ID, pourquoi y aurait’il un logo « DS 20 ou DS 23 » sur les derniers exemplaires ?