.
ID 19 F 1964 "confort" brun isard/lipari vert épicéa.
.
Citrowagon: Bonjour David. Tu es l'heureux propriétaire de cette ID19 F 1964 dans la très rare combinaison de couleur brun isard/lipari vert épicéa. Je crois savoir que tu connais cette "sortie de grange" depuis fort longtemps, tu peux nous en dire plus ?
.
David: "Bonjour Georges, oui, en effet, je la connais depuis longtemps ! Mon Grand-père (Jean-Marie) a eu cette voiture après un break Marly V8. Il était négociant en vins et livrait fûts et casiers de bouteilles de vins à tous les particuliers (y compris curés) avec un pickup 403. Il effectuait également avec cette ID 19 des courses de taxi, ambulance, et même corbillard pour le village (un cercueil tient largement derrière). Nous partions souvent le dimanche dans la famille à Santhenay les bains (21). Ma place était sur le dernier strapontin (le plus près de la vitre). . .
.
 
. . . Il a voulu changer de véhicule en 1975 et faire reprendre cette ID pour une GS 1220 club (que j'ai toujours au sec dans mon garage, c'était ma première voiture). Bien heureusement, le commercial n'a pas voulu reprendre l'ID et mon grand père a acheté la GS (qu'il ne savait pas conduire, du mal à passer les vitesses) Dans les derniers temps d'utilisation, il a eu un feu moteur qui a été réparé par le garage avec une peinture du capot moteur. Puis la voiture a été remisée au garage en 1975. . .
.
. . . Mon grand père est décédé en 1977. Mon père ne l'a jamais retouchée car il avait des breaks DS 20 pour faire le taxi également et les transports scolaires. Mon père est décédé en 2003 et lorsque ma grand mère est décédée en 2007, je me suis arrangé avec mon oncle et mes frères et sœurs pour récupérer la voiture. Je l'ai ressortie en 2007 pour la rapatrier chez moi. J'avais des photos de sortie de garage que je n'ai pas retrouvé. . .
.

J'ai changé les vis platinées  mais démarrage impossible car tuyau arrivée essence bouché, problème résolu. Depuis elle tourne et j'attends qu'Alexandre me la restaure."                       CW: Merci David pour ces indications, faisons un peu le tour de la voiture.

.
Tout de suite, ce qui frappe lorsque l'on regarde ce break, c'est son état de fraicheur ! L'immobilisation dans un endroit sec pendant 32 ans a figé la voiture qui se trouve maintenant dans l'état d'une voiture de 11 ans ! Et quelle chance d'avoir survécu malgré sa teinte ! Le refus de Citroën de la reprendre lui a évité la casse ! Mais ce n'est pas tout ! Lorsque j'étais jeune, que la DS était du "consommable de peu de valeur", le fait de se procurer une DS "brun isard" la condamnait inexorablement ! Cette teinte si particulière, que je qualifiait à l'époque de "beige caca" la transformait en "banque de pièces" immédiatement, quelque soit l'état ! Aujourd'hui les survivantes sont rares ! C'était la même chose avec les DS "vert musciné".
.
Admirez cette planche de bord strictement d'origine, ça sent bon l'authenticité. Le grand volant indique qu'il n'y a pas de direction assistée. Les différents boutons de commande sont d'origine. Il est rare de trouver sur une telle voiture une planche de bord non modifiée, sans aucun rajout ultérieur !
Le ciel de toit est tombé.
Notez les nouveaux pare-soleils conformes au millésime 64.
.
Il n'y a pas d'accoudoir conducteur sur la porte avant gauche, c'était une option. En revanche, les sièges avant séparés étaient en option (90fr). La moquette est en "laine grise", d'origine sur les breaks en finition "confort". Ce break permet de découvrir des détails intéressants dans la mesure où il est 100% d'origine !
.
Le grand père de David a décidé d'investir 140 francs pour obtenir cette banquette arrière rabattable, disponible en option sur les finitions "confort" depuis septembre 1963.
.
L'intérieur est extrêmement bien conservé pour un véhicule qui a servi de taxi, VSL et autre corbillard !
Moquette en "laine grise", garnitures de longeron en plastique à motifs carrés gris unis, pieds de montant central en plastique blanc, tout est conforme au millésime 64 ! Vous remarquerez quelque chose de "saugrenu", caractéristique des productions de javel: vous avez la sortie de chauffage qui est peinte en gris rosé et le support de banquette arrière, lorsqu'elle est rabattue, est en peinture vermiculée grise foncé ! J'ai remarqué cette différence sur tous les millésimes, jusqu'en 1975 ! Pouquoi ?
.
Le rêve de tout "découvreur de DS break" ! ! Admirez l'état de fraicheur des panneaux sous les glaces de custode ! Lorsque je vous dis que c'est une DS break de 11 ans d'âge ! Les strapontins sont en superbe état, mais c'est finalement très courant ! Au moins, la facture de remise en état du châssis, devrait être "contenue".
.
La mécanique n'a pas subie de modifications, le moteur 3 paliers est là.
.

Les n° de série et de coque sont conformes au millésime 64. Cette DS a été mise en circulation en décembre 1963, c'est la raison pour laquelle il n'y a pas de pastille riveté avec son "code couleur". Elle est apparue en avril 1964 ! Voici un accessoire très prisé à l'époque, les phares obus "longue-portée", ici de marque Marchal. Ils sont très fins et discrets. Il faudra attendre le millésime 66 pour les trouver en option sur les DS break.
..

Les petits détails authentiques, la présence du bidon de LHS 2. Espérons que le temps n'ai pas décomposé ce fameux LHS, c'est LE problème n° 1 pour les DS au LHS qui n'ont pas roulé depuis longtemps !
..
Bravo à David pour avoir patiemment attendu toutes ces années pour enfin récupérer la voiture de son grand-père, elle est entre de bonnes mains.
 Longue route à toi .