.
Évolution des supports de plaque de police arrière sur les DS break.
.
.
Au commencement Dieu a créé l'homme et la femme, bien plus tard la DS break fut créée, mais il devait être bourré, car ça devait ressembler à ça ! Soyons franc, ce n'est pas folichon !
Le hayon inférieur a une forme assez baroque, il y a déjà 2 plaques d'immatriculation montrant la possibilité de rouler avec le hayon inférieur ouvert. Un petit bourrelet de caoutchouc devait faire office de pare-chocs ! Les butoirs de pare-chocs (qui seront définitifs) ressortent exagérément de l'ensemble. S'en est trop, la direction de Javel demande à revoir la copie . . .
.
En septembre 1959 sortira le modèle définitif. Admirez le travail réalisé par les dessinateurs pour transformer une "citrouille" en "carrosse" ! Ce hayon inférieur est tout simplement magnifique, à des années lumières du prototype. Quant à nos plaques de police, elles sont éclairées par les éclairage d'un nouveau type. La réussite est tellement totale, que le tout est figé du premier au dernier exemplaire produit, 15 ans plus tard.
.
La présence de la seconde plaque trouve toute son utilité lorsque le hayon est baissé, bravo !
.
Bien ! Maintenant je vous pose une petite question: quel est le titre de cet article ? Réponse: "évolution des supports de plaque de police arrière sur les DS break"
Et comment sont faits ces supports de plaque ? Réponse: il n'y en a pas, elles sont rivetées directement sur le hayon inférieur ! Je suis sûr qu'il y en a qui ne l'ont pas remarqué, "bandes de nazes" !
En fait, si, ça existe, et voici la suite de ce passionnant article !
.
Les dimensions de la partie creuse du hayon sont certainement en rapport avec les dimensions en hauteur des plaques de police françaises, ainsi que de nombreux pays européens. Où ça se gatte, c'est quand les plaques n'ont pas ces dimensions, il faut alors intégrer un support !
.
En Amérique du nord (USA et Canada), les plaques sont moins larges et surtout plus haute ! Pour la première année de commercialisation des DS break (millésime 60), la plaque arrière, car il n'est pas possible d'avoir une deuxième plaque, est posée en biais ! C'est moche, et pas pratique lorsque l'on roule avec le hayon inférieur ouvert. Citroën va donc pondre un support original, articulé. La plaque est légèrement en biais, ça ne se voit pas. Et comme elle est articulée, on peut rouler avec le hayon inférieur ouvert.
.

Pour l'Italie, c'est encore pire, leurs plaques arrière sont énormes ! ! ! Citroën sera obligé de pondre un nouveau truc qui ne ressemble pas du tout au support américain ! L'axe de pivotement de la plaque est située en haut lorsque le hayon inférieur est ouvert. Certes, ce n'est pas très esthétique, mais il faut faire avec !
.
Je profite de cet article pour montrer une autre variante, vous suivez au fond de la classe ?
.
En Norvège, la deuxième plaque est carrément interdite ! Donc il y a une plaque noire à la place de la seconde plaque. J'ai un doute pour les DS break suédoises, à l'image de celle qui se trouve en haut de cet article. Il faut que je demande à Christian !
Oui, dans le fond de la classe, vous voulez dire quelque chose ? Quoi ? Il n'y a pas de support de plaque ? C'est bien, vous avez suivi . . .