C'est parti, "TOP CHRONO", voici une restauration qui doit se terminer avant les 60 ans de la DS (ça va être chaud!). Pour ceux qui ne le savent pas encore, c'est en 2015.
Pour ceux qui ne le savent pas encore, aussi, je commence la restauration de la 72 par le démontage de la 69, son châssis servira de base pour la 72.
Après avoir enlevé le capot, je démarre la voiture une dernière fois, l'arrière monte, l'avant monte....et c'est terminé, on peut mettre les cales!
       
On voit que je suis un bleu sur internet! C'est bien beau de faire un site, mais encore faut il qu'il y ai du grain à moudre, en l'occurrence des images à montrer. Je n'ai pas mis longtemps à déposer la carrosserie et...et...pas de photos! Merde! Voici 3 photos prises au Québec du démontage des ailes arrières. C'était pour me montrer l'état du châssis. Ce sont ces photos qui m'ont décidés d'acheter ce break. Je n'ai pas été déçu par la suite (pour les éléments de carrosserie), pour le châssis c'est autre chose! Vous verrez...
       
Pour l'intérieur c'est pareil, pas une photo! Je vous montre quand même quelque chose d'intéressant concernant les sièges avants. Ils ne sont pas d'origine, ce sont des modèles 72, voyez les fils électriques qui en sortent, ce sont les branchements pour les témoins de ceinture de sécurité, uniquement proposés sur les DS USA en 72! Au moins ça me fera 4 sièges avants avec ceux de la bleue camargue. Vu l'état des 4 sièges, il n'y a rien de trop! Pour info, la 69 avait un targa noir d'origine (mort). La troisième photo est floue, mais qu'est ce que c'est que ce site de "branque"! Je vais essayer de vous faire des photos plus nettes.
        Voila 2 photos intéressantes concernant les pare-soleils USA. A première vue on dirait des pare-soleils de DS pallas, ça sent la bidouille. Le problème c'est qu'il y a les mêmes sur la 72. De plus, la fixation ne vient pas d'une DS pallas. Donc aux USA les DS non pallas avait droit à des pare-soleils hybrides, une fixation normale et un cache de pallas. Le DS USA fourmillent de mille détails qui les différencient de leurs homologues européennes. Je prépare un gros dossier sur les différences USA/EUROPE avec pleins de photos .
Autres photos intéressantes, lorsque j'ai démonté le bourrelet en caoutchouc qui fait le tour du toit, celui était en "béton" et cassait en milles morceaux. Regardez le joint qui se trouve en haut des ailes arrière, j'ai eu du mal à l'enlever car il était dur et cassant comme du verre. Ce sont les stigmates d'un véhicule qui a séjourné dans la chaleur torride du désert. D'ailleurs le haut du tableau de bord est craquelé, il n'y a plus de peinture sur le haut des ailes avants, etc...
J'ai remarqué que le joint d'origine du toit a complètement disparu. Notre américain, qui ne rentre pas dans la demi mesure a réglé le problème d'infiltration d'eau en y mettant à la place du mastic d'étanchéité de type sanitaire blanc, au moins 10 KG!!! Résultat: après avoir enlevé toutes les vis de fixation,impossible de démonter le toit, même à 2 !!!
Il a fallut employer les grands moyens. J'ai utilisé mon nouveau cric (mon ancien servira plus tard, vous verrez à quoi), en mettant des cales pour ne pas abimer le toit ni le châssis j'ai pompé, ça ne venait pas! C'est quand même un Facom 3.2 tonnes! J'ai arrêté quand il commençait à avoir des bruits bizarres. ça alors! Mon fils me dit discrètement que peut-être qu'avec quelques coups de cutter dans le joint ça l'affaiblirait! OK on coupe, et enfin le toit est monté. Je me demande si à la place de souder les différents morceaux de tôles que j'aurai nécessairement à changer je ne ferais pas mieux de les coller au joint d'étanchéité sanitaire...mais non, je déconne!
Après avoir enlevé le toit, il n'y a eu que du bonheur. Regardez ce tour de toit, je n'en ai jamais vu dans un si bel état. C'est clair qu'il n'y a pas eu d'humidité dans ce coin.
Autre bonne nouvelle, les joints arrières de toit n'ont pas subit les effets du soleil, ils sont souples, tant mieux car si cette voiture a subit les affres du désert, avec les conséquences que l'on sait, je ne sais pas comment se sont comportés les caoutchoucs de la 72 qui ont subit les rigueurs de l'hiver canadien. Pour rester dans cet esprit "authenticité" (déjà bien malmené!) je vais prendre un maximum de pièces originales, dont les caoutchoucs. Ce n'est pas évident vu leur age (40 ans). J'ai des amis professionnels qui bossent à la Barre-thomas à Rennes, c'est l'usine qui fabrique les caoutchoucs pour les Citroën. Ils m'ont dit que des caoutchoucs préservés peuvent garder leur élasticité pendant des décennies. Tous les caoutchoucs de cette DS proviennent de cette usine de la Barre-Thomas.(qui n'appartient plus à Citroën aujourd'hui!)
Vous avez du remarquer plus haut la présence d'une belle moquette au plafond style "moumoute années 70", évidemment ce n'est pas d'origine! J'ai retrouvé derrière le plafonnier arrière un échantillon intact du tissu d'origine. Je le garde précieusement, je ne sais pas encore si c'est le même modèle que celui de la 72. De toute façon la 72 n'a pas son toit d'origine, je l'ai donné à mon canadien pour qu'il le mette sur sa 67. En échange il a mis celui de la 67 sur la 72 (pour faire une voiture à peu près complète).
Quel bordel dans ce garage! C'est l'éternel problème lorsque l'on n'a pas de place. Prochaine étape: démontage du réservoir.