ID 19 F "luxe" de 1963
..
Frédéric est un amateur heureux ! Il vient de faire l'acquisition d'une ID 19 F "luxe" de 1963. Ce n'est pas un novice en la matière puisqu'il possède déjà une ID 19 berline "bleu angora" de 1968 et restaure depuis 2 ans  une DS 19 berline "vert olive " de 1962. (fin prévue décembre 2013).
.
Piqué par le virus de la DS break (excellente maladie), Frédéric a acquis ce break ID19 "luxe" de juillet 63, totalement dans son jus , mais avec le châssis sans corrosion perforante et les supports d'ailes arrières en bon état (pour un break de cet âge !); Le vendeur était ravi qu'il le prenne et qu'il reste en France, un Anglais et un Italien le voulait ! C'est presque en voisin que notre nantais a trouvé ce break, il vient d’Angers.
C'est toujours un intense moment d'émotion de découvrir une "sortie de grange" encore dans son immatriculation d'origine !
.
Ce break mis en circulation le 31 juillet 1963 fait partis des tous derniers break 63 commercialisés. Son n° de série 3 503 175 se trouve dans les 9 derniers breaks commandés pour le millésime 63.
.
Les panneaux de porte sont bien ceux d'une finition "luxe". Le tableau de bord semble en très bon état ! La partie centrale du tableau de bord est chez Frédéric. Elle possède un auto-radio qui "crachouille". Frédéric cherche les charnières d'origine pour la fixer. Ce modèle a été livré avec une très rare teinte "gris sable" AC 104, qui, comme son nom ne l'indique pas est un jaune qui va très bien avec cet intérieur en "similoïd Rio".
.
Les break "luxe" possèdent une banquette à l'avant et une banquette rabattable à l'arrière. La teinte de ce "similoïd rio" est en harmonie avec la teinte de la carrosserie. Je pense que la banquette avant a été changé car c'est une banquette de DS break "commerciale" ! La tôle arrière de cette banquette devrait être lisse et recouverte du "similoïd rio". Frédéric a pu se procurer une ligne d'échappement complète d'origine Citroën, des rétros, des phares, des éclairages de plaques arrières... c'est toujours appréciable.
.

Les strapontins dans le coffre font partie de l'équipement de série des DS break en finition "luxe".
Notez la corrosion perforante en dessous des glaces de custode. Cette "maladie" est commune à 100% des DS break "dans leur jus". En fait, jusqu'au millésime 70, les corps creux n'étaient pas traités. Ceci dit, lorsque l'on découvre une DS break post 70 dans son jus, ces mêmes panneaux de custode sont aussi corrodés ! C'est vraiment le point faible principal des DS break.

.
Frédéric a déjà changé la pompe à eau et le radiateur. Grand classique sur ces DS à liquide rouge: les étriers de frein restent à débloquer et les pneus sont à changer avant de pouvoir evisager un passage au contrôle technique.
Dès qu'elle sera remise sur ses roues, l'équipe dynamique de Citrowagon viendra faire une visite pour un reportage détaillé sur ce break 63.